Le bronze pour les bleus

France – CROATIE

Les bleus affrontaient les croates dans leur dernier match du tour principal. Les français étant déjà qualifié pour les demies finales suite la victoire des allemands sur les croates au match précédent, ce match n’avait pas vraiment d’enjeux. Après un bon début de match des Bleus, les Croates ont pris l’avantage (6-5 à la 15e minute). Les deux équipes ont ensuite entrepris un chassé-croisé pour arriver à la mi-temps sur une égalité 11-11. Après le retour, le match est resté fermé. La Croatie a fini par se détacher à la 48e minute (19-16). Un écart que la France n’a pas réussi à combler. Score final 23-20 pour les croates.

Les bleus affronteront le Danemark en demi-finale

France-Danemark

En demi-finale du championnat du monde, l’équipe de France s’est lourdement inclinée face au Danemark (30-38). La défense, si performante depuis le début de la compétition, a volé en éclat, incapable de contenir le pivot Anders Zachariassen dans un premier temps, le bras de Mikkel Hansen dans un second. Et comme les gardiens n’ont réalisé que deux arrêts sur les trente premières minutes, les choses se sont rapidement compliquées. Kentin Mahé a bien fait des miracles offensivement, scorant cinq fois, mais ce n’était pas assez. A la pause, les Bleus avaient déjà encaissé vingt et un buts. Et le Danemark avait déjà fait le trou (15-21). La deuxième période a tourné à la correction, avec des Danois capables de marquer en marchant, malgré l’absence de gaucher sur la base arrière. Les danois s’imposent logiquement au bout de 60 minutes pénibles pour les bleus. Ils disputeront donc la petite finale face à l’autre perdant de l’autre de demie finale : l’Allemagne.

France-Allemagne

Au bout du suspens, l’équipe de France a été arracher la médaille de bronze du championnat du monde à la dernière seconde de sa rencontre face à l’Allemagne (26-25). L’explosion de rage de Nikola Karabatic, hurlant face au kop rouge de Herning, était à la mesure de la frustration née de la défaite en demi-finale face au Danemark. Piétinée vendredi, l’équipe de France, à défaut d’avoir pratiqué son plus beau handball, a en tout cas sorti ses tripes pour aller chercher la médaille de bronze, sa deuxième en deux ans. Il a fallu batailler, face à une Allemagne qui a longtemps dominé son sujet avant que Didier Dinart ne décide de changer son fusil tactique d’épaule. Là où il avait subi à Hambourg, le coach français a décidé de repositionner Kentin Mahé sur la base arrière, redonnant du peps à son équipe

La France finit donc 3ème du championnat du monde, derrière la Norvège 2ème et le Danemark, heureux champion du monde.

Laisser un commentaire